L’équipe de France espoirs catégorie B1

Photo officielle de l’équipe de France Espoirs lors d’un stage d’entrainement à Schiltigheim en 2021


Prochain tournoi international : à venir

Généralités

Créée en janvier 2019, l’équipe de France Espoirs a pour vocation de détecter les futurs talents du cécifoot national et de les amener progressivement vers un niveau de performance. Il s’agira de consolider les acquis des jeunes joueurs, de développer leurs aptitudes et de perfectionner leur pratique le plus tôt possible dans leur carrière. Ce projet très concret permettra d’assurer un jour la relève de l’équipe de France sénior et de répondre de façon optimale aux exigences du sport de haut-niveau.
Ce jeune collectif se retrouve régulièrement à Schiltigheim (Grand-Est) pour des stages d’entrainement avec déjà deux tournois internationaux amicaux à leur actif. L’histoire de cette équipe ne fait que commencer avec cependant déjà quelques joueurs sélectionnés régulièrement dans le groupe sénior national.


Palmarès

  • Tournois internationaux

    • Tournoi international de Bruxelles (Belgique) 2019 : 3ème place


L’équipe de France Espoirs face à l’équipe nationale Suisse – Tournoi International de Bruxelles (juin 2019)

Effectif

(lors du dernier regroupement du collectif)

Sélectionneur national espoirs : Rémi GARRANGER

Directeur Sportif : Charly SIMO

Effectif

(joueurs et membres du staff présélectionnés lors d’un stage d’entrainement de mai 2021)

Retrouvez-nous également sur nos réseaux sociaux : Facebooktwitteryoutubeinstagram

Vous aimez cet article ? Aidez-nous à le faire connaître en le partageant : Facebooktwitterlinkedinmail

L’équipe de France séniors catégorie B1

Photo officielle de l’équipe de France B1 lors d’un stage d’entrainement à Lens en mars 2021

Dernières compétitions internationales

Les Jeux Paralympiques de Tokyo 2020 (décalés du 24 août au 5 septembre 2021)
Le World Grand Prix 2021 à Tokyo : du 30 mai au 5 juin 2021.
Le championnat d’Europe 2019 de Rome : du 17 au 24 septembre 2019

Prochaine compétition internationale majeure

Championnat d’Europe 2022 à Pescara (Italie) : du 8 au 18 juin 2022

Prochains matchs / derniers résultats :

B1 Turquie-France amical avril 2022
05-04-2022
B1 Turquie-France amical avril 2022
06-04-2022
B1 Tokyo 2020 – Groupe A
29-08-2021 location
B1 Tokyo 2020 – Groupe A
30-08-2021 location
B1 Tokyo 2020 – Groupe A
31-08-2021 location

B1 Tokyo 2020 – Matchs de classement
02-09-2021 location

Généralités

Créée en 1998, année de la reconnaissance officielle du cécifoot dans notre pays, l’équipe de France vécut sa première compétition internationale en 1999 lors du second championnat d’Europe de l’Histoire de la discipline. Les premiers résultats significatifs arrivèrent à partir de 2003 et enfin les premières victoires européennes à Nantes en 2009 et Aksaray en Turquie en 2011. La consécration fut obtenue avec l’argent aux Jeux de Londres en 2012. L’équipe de France B1 essuya ensuite de nombreux revers de 2014 à 2018 (année des championnats du Monde à Madrid). C’était sans compter la volonté des joueurs et des membres du staff qui ont su donner un nouvel élan et reformer un collectif conquérant. Le travail a été difficile et intense mais a fini par payer avec, seulement un an après la désillusion de Madrid, une médaille d’argent européenne à Rome. Ce résultat sera synonyme de qualification pour les prochains Jeux Paralympiques de Tokyo. L’équipe reprend ainsi sa place parmi les meilleures nations du cécifoot et espère concrétiser ses efforts prochainement au Japon.


Palmarès
(les résultats majeurs apparaissent en gras)

  • Jeux Paralympiques :

    • Tokyo (Japon) 2020 : 8ème place
    • Rio de Janeiro (Brésil) 2016 : non qualifié
    • Londres (Royaume-Uni) 2012 : médaille d’argent (2ème place)
    • Pékin/Beijing (Chine) 2008 : non qualifié
    • Athènes (Grèce) 2004 : 5ème place


  • Championnats du Monde :

    • Madrid (Espagne) 2018 : 15ème place
    • Tokyo (Japon) 2014 : 9ème place
    • Hereford (Royaume-Uni) 2010 : 5ème place
    • Buenos Aires (Argentine) 2006 : 5ème place
    • Rio de Janeiro (Brésil) 2002 : 9ème place
  • Championnats d’Europe :

    • Rome (Italie) 2019 : médaille d’argent (2ème place)
    • Berlin (Allemagne) 2017 : 4ème place
    • Hereford (Royaume-Uni) 2015 : 5ème place
    • Loano (Italie) 2013 : médaille d’argent (2ème place)
    • Aksaray (Turquie) 2011 : médaille d’or (1ère place)
    • Nantes (France) 2009 : médaille d’or (1ère place)
    • Athènes (Grèce) 2007 : médaille de bronze (3ème place)
    • Malaga (Espagne) 2005 : médaille d’argent (2ème place)
    • Manchester (Royaume-Uni) 2003 : médaille de bronze (3ème place)
    • Saint-Mandé / Vincennes (France) 2001 : 4ème place
    • Porto (Portugal) 1999: 5ème place


Finale France-Brésil en 2012 aux Jeux Paralympiques de Londres
Crédit photo : France Paralympique – Tous droits réservés

Effectif

(joueurs et membres du staff présélectionnés lors d’un stage d’entrainement de mai 2022)

Retrouvez-nous également sur nos réseaux sociaux : Facebooktwitteryoutubeinstagram

Vous aimez cet article ? Aidez-nous à le faire connaître en le partageant : Facebooktwitterlinkedinmail

Historique et organisation de la discipline

Le cécifoot (« blind football » en anglais) est une discipline paralympique, c’est l’adaptation du football pour les personnes déficientes visuelles. En France, la Fédération Française Handisport assure la gestion des sportifs licenciés et des compétitions.

Les joueurs s’affrontent par équipes de cinq (quatre joueurs déficients visuels et un gardien) et évoluent dans deux catégories distinctes suivant leur niveau de handicap visuel :

  • La catégorie B1 (Blind 1) : pour les joueurs non-voyants ou ayant une faible perception visuelle. Tous les pratiquants de cette catégorie seront placés à égalité en jouant avec un bandeau opaque sur les yeux et des patchs oculaires occultants. Le gardien, quant à lui, est voyant.
  • La catégorie B2/B3 (Blind 2 / Blind 3) : pour les joueurs mal-voyants. Le gardien peut être voyant ou malvoyant. Quant aux joueurs, leur acuité visuelle du meilleur œil, après correction, ne doit pas dépasser 1/10ème (tolérance au niveau national jusqu’à 2/10ème) ou excéder 20° de champ visuel. Pour plus de détails, un joueur classifié B2 a une acuité visuelle maximale de 1/20ème et un champ visuel maximal de 5°. Un joueur B3, quant à lui, possède une acuité visuelle comprise entre 1/20ème et 1/10ème et un champ visuel compris entre 5° et 20°.
France vs Chine, Jeux Paralympiques de Londres 2012
Source photo : Flickr Handisport, G Picout, France Paralympique, Tous droits réservés

Au niveau national et international, cette classification est déterminée par un médecin ophtalmologiste spécialiste après un examen officiel qui peut être définitif ou à réévaluer en fonction des constatations médicales.
NB : seule la catégorie B1 est représentée aux Jeux Paralympiques, tous les quatre ans.

La naissance du cécifoot

Il paraît difficile de situer avec précision la date d’apparition de cette adaptation du football pour les déficients visuels. D’après le Comité International Paralympique, il semblerait que dès les années 1920, en Espagne, de jeunes joueurs s’amusaient déjà à jouer au football dans les cours de récréation des écoles spécialisées pour enfants atteints de cécité.

C’est au Brésil, dans les années 1960, que l’on doit la réelle formalisation de ce sport. Le pays sud-américain instaure les règles de base et le format à « cinq contre cinq », toujours d’actualité à notre époque. Il faudra cependant attendre 1974 pour voir un premier championnat national être organisé au Brésil. Peu à peu, d’autres pays emboitent le pas et développent la discipline, l’Espagne notamment.

L’arrivée du cécifoot en France

C’est en 1987 que la cécifoot arrive en France sous l’impulsion de Monsieur Julien Zéléla. Il crée l’Association Sportive Cécifoot Saint-Mandé qui marque le début de la structuration de ce sport dans notre pays. Ce club historique, situé non loin de Paris dans le Val de Marne, est toujours en activité et possède un des palmarès les plus fournis au niveau national.

Un tout premier championnat de France de cécifoot a pu débuter officiellement à la fin de l’année 1998 tandis que la première Coupe de France a eu lieu en l’an 2000. Ces événements se tiennent dorénavant chaque année.

La reconnaissance internationale

En 1996, la Fédération Internationale des Sports pour déficients visuels (IBSA : « International Blind Sports Association ») reconnaît officiellement le cécifoot comme une discipline sportive. Cette démarche aura pour but principal de fédérer toutes les différentes pratiques de ce sport, pouvant varier d’un pays à l’autre, en instituant des règles communes, valables dans le monde entier.
Il s’agissait là d’un premier pas vers une harmonisation obligatoire à la réalisation de futures rencontres internationales.

Dès l’année suivante, en 1997, l’IBSA organisa le premier championnat d’Europe de cécifoot à Barcelone, en Espagne, et le premier championnat du continent américain à Asuncion, au Paraguay.

Les événements s’accélérèrent encore avec, dès 1998, le tout premier championnat du monde de cécifoot au Brésil. Le pays hôte remporta d’ailleurs cette édition inaugurale. Le Brésil conservera plusieurs années cette domination sur le monde du cécifoot en remportant la plupart des titres de « champion du monde », cédant parfois face à son principal rival, l’Argentine.

Athènes 2004, l’année de la consécration paralympique

Sans conteste, cette année 2004 restera l’événement le plus marquant de l’histoire du cécifoot avec sa reconnaissance comme « discipline paralympique ». Trente années après l’apparition des premiers championnats en Amérique du Sud, les joueurs de cécifoot pouvaient enfin prétendre au titre ultime pour tout sportif, celui de la plus grande des compétitions : la médaille d’or de champion paralympique.
Ce sera encore une fois le Brésil qui remportera la toute première médaille d’or paralympique du cécifoot au terme d’un match épique contre l’Argentine, son rival de toujours : 3-2 aux tirs aux buts après un match nul 0-0 au bout du temps réglementaire.

L’engouement autour du cécifoot ne cessera ensuite de croître avec la création de nouvelles équipes dans le monde entier.



Logo Officiel du Comité International Paralympique

Désormais, les championnats du monde de la discipline ont lieu tous les quatre ans en alternance avec les Jeux Paralympiques. Les championnats continentaux permettant aux équipes nationales d’obtenir leur qualification pour ces compétitions de référence.

2012 aux Jeux Paralympiques de Londres : l’année de la France

Une année incontournable pour l’équipe de France de cécifoot. Lors des Jeux Paralympiques de Londres, « les Bleus » parviennent à se hisser en finale du tournoi. Ils connaitront malheureusement une défaite 2-0 face au Brésil mais rentreront en France avec une médaille d’argent paralympique. Cette dernière reste jusqu’à maintenant le meilleur résultat de l’équipe de France dans une compétition internationale. Cet événement aura un effet « tremplin » pour la discipline qui bénéficiera d’une exposition et surtout de moyens sans précédent dans notre pays.

La France remporte la médaille d’argent aux Jeux Paralympiques de Londres en 2012
Source photo : Flickr Handisport, G Picout, France Paralympique, Tous droits réservés

Le cécifoot de nos jours en France et dans le monde

En France, la discipline est gérée à partir de la Fédération Française Handisport par un Directeur Sportif chargé de son développement et de son administration. Chaque année, un championnat de France est organisé dans chaque catégorie (B1 et B2/B3) ainsi qu’une coupe de France. Le pays dispose également d’une équipe nationale B1 avec un sélectionneur dont la mission, comme dans le football classique, est de recruter les meilleurs joueurs nationaux et de les faire évoluer vers la performance. Depuis 2019, une équipe de France Espoirs a même été créée afin d’assurer la relève du collectif sénior et de préparer les jeunes joueurs aux exigences du haut niveau.

Dans le monde, le cécifoot se joue maintenant sur la plupart des continents. Même si l’activité principale reste en Europe et en Amérique du Sud, le développement est en marche dans de nombreux pays. Dans différentes régions du monde, des tournois internationaux ont lieu régulièrement afin de décrocher des places qualificatives pour les plus grandes compétions de la planète. Au même titre que le championnat d’Europe, il existe un championnat d’Afrique, d’Asie ou encore d’Amérique Centrale de cécifoot. Des équipes redoutables émergent sur la scène internationale avec par exemple la Chine, l’Iran, le Japon, le Maroc, le Mali ou même la Thaïlande. L’Amérique du Nord fait encore figure d’exception avec un développement tardif lié à une pratique plus restreinte du football classique dans cette région du monde.

Quoi qu’il en soit, le cécifoot reste en développement en France et dans le monde. La discipline semble promise à un bel avenir au fur et à mesure que sa reconnaissance et son exposition médiatique grandiront.

La prochaine étape pour le cécifoot en France ?

Le logo des Jeux Paralympiques de Paris 2024

L’Histoire du cécifoot nous a montré que les bonds en avant les plus significatifs se déroulaient en parallèle des événements majeurs comme les Jeux Paralympiques. Il paraît donc plutôt vraisemblable d’imaginer que la prochaine étape du développement de ce sport en France se déroulera à Paris en 2024 ; offrant ainsi au cécifoot une exposition médiatique sans précédent.

Vue d’artiste du futur terrain où les compétitions de cécifoot auront lieu lors des Jeux Paralympiques de Paris 2024, aux pieds de la Tour Eiffel

Retrouvez-nous également sur nos réseaux sociaux : Facebooktwitteryoutubeinstagram

Vous aimez cet article ? Aidez-nous à le faire connaître en le partageant : Facebooktwitterlinkedinmail
Aller au contenu principal